Créa’THINGS : La mini-entreprise des TCEPC

Dans le cadre de notre Chef d’œuvre, nous nous sommes lancés dans un projet de mini- entreprise avec l’association EPA (Entreprendre Pour Apprendre).

Ce qui nous tient vraiment à cœur c’est de développer une activité qui allie mode, écologie et savoir-faire dans le respect des valeurs éthiques et environnementales.

Créa’Things vous propose de donner une seconde vie à vos vêtements ou objets, en les personnalisant, par un message qui les rendra originaux et uniques.

N’hésitez pas à vous faire plaisir et rendre heureux vos proches sans modération.

Rendez-vous sur notre site Internet https://creathings.jimdosite.com

Sans oublier les réseaux sociaux (Insta, Tik Tok).

Nous vous invitons à partager cette expérience avec nous !

Parcours de spectacles – 2ASSP2

En lien avec le projet mené en co-intervention, les élèves de 2ASSP2 ont assisté à deux spectacles jeune public très différents ainsi ils ont pu réfléchir à la manière de raconter une histoire à un public de jeunes enfants.

Une forêt – TAPS – vendredi 4 février 2022

En amont du spectacle, les élèves ont rencontré Madame Darroman, médiatrice du TAPS pour le jeune public. Elle est venue leur parler du spectacle.

« Secouée de tics nerveux, Petite est une drôle de môme qui parle bizarrement et ne sait toujours pas faire ses lacets, ni tenir un couteau. Elle est la risée de son école et un fardeau pour un grand frère adolescent et une maman découragée. Alors pour échapper à la noirceur du quotidien, Petite sème des cailloux qui la mèneront à une forêt. Celle des contes et des rêves, des ogres et des fées, un lieu enchanté où la mère entraîne ses enfants un beau matin, non pas pour les perdre mais pour enfin se retrouver… »

Petite est différente à cause de son handicap. Elle rappelle le personnage du Petit Poucet car c’est la plus petite de la fratrie et elle sème des cailloux. Méline

On voit que, à cause de son handicap, sa mère est dépassée, elle ne sait plus la gérer et elle est obligée de ne pas l’envoyer à l’école car elle bouge trop. Yousra

Ce qui m’a marquée c’est que Petite avait l’air un peu triste avec sa famille car elle ne pouvait pas utiliser son couteau alors qu’avec l’ogre, elle avait l’air plus heureux. Au début, elle était petite et après elle était grande. Tina

Ce spectacle est un bon moyen de sensibiliser au handicap pour les enfants comme pour les adultes, cela permet de voir à quoi ressemble le handicap, comment le gérer et comment agir face à une personne qui le possède. Sibel

Cela montre qu’il ne faut pas s’arrêter aux apparences des gens et apprendre à vraiment les connaître et ne surtout pas juger les gens en situation de handicap. Taïna

Les rêveurs de la lune – Cité de la musique et de la danse – jeudi 3 mars

Ce spectacle proposé dans la programmation jeune public de l’Opéra National de Strasbourg était un opéra participatif à partir de 5 ans. Il était intéressant pour les élèves de comparer les éléments de mise en scène.

Le spectacle conçu par Sandra Pocceschi et Giacomo Strada réunissait, autour de quatre solistes, des élèves de la Meinau, des enfants déficients auditifs de l’Institut du Bruckhof et la Maîtrise du Conservatoire de Strasbourg.

« En asséchant le Lac des Rêves pour construire une ville dans son lit, les oiseaux ont provoqué une catastrophe en chaîne. Avec la disparition du reflet de la lune sur l’eau, les Rêveurs ont perdu le sommeil et leurs songes se sont évaporés. La Cigogne ne peut plus les pêcher pour les emmener dans le ciel et allumer les étoiles. Sans les rêves, la nuit s’est éteinte et le monde s’est détraqué. »

J’ai bien aimé le visuel du spectacle, surtout au début avec le jeu de lumières pour donner l’impression que la cigogne est entre les vagues. Wazir

Ce qui m’a marquée, c’est que les rêveurs de la lune soient chassés de leur maison et que la cigogne soit dans une cage… ce qui m’a plu, c’est le début, c’était juste magnifique. Lisa

Ce qui m’a marquée dans ce spectacle, c’est quand les enfants étaient tous ensemble sur scène et ont commencé à chanter en anglais en chœur. Seda

Le moment le plus captivant était la scène où le feu brûlait les ailes. Tessa

Je pense qu’emmener les enfants voir ce spectacle est compliqué parce qu’il ne comprennent pas forcément tout. Manon

Je n’ai pas trop aimé mais j’ai trouvé cela incroyable tout leur travail. Maeva

RENCONTRE AVEC L’ILLUSTRATEUR ET AUTEUR, DAVID SALA

RENCONTRE AVEC DAVID SALA

Jeudi 27 janvier 2022, le lycée Jean-Frédéric Oberlin a eu l’honneur d’accueillir l’illustrateur et auteur, David Sala, dans le cadre des Rencontres d’écrivains organisées par l’académie de Strasbourg, en partenariat avec la DRAC Grand Est et avec le soutien financier du Gip-Acmisa.


Les élèves de TMCV-A2 et TMA, terminales Métier du Commerce et Métiers de l’Accueil, ont travaillé en cours de français sur son adaptation en BD du Joueur d’échecs de Stefan Zweig et l’ont rencontré séparément pendant 1h30. La rencontre s’est faite autour des nombreuses questions que les élèves avaient préparées avec deux interviews plus axées sur ses principales BD : Le Joueur d’échecs, par Olivia Cortese (TMCV-A2) et son dernier ouvrage autobiographique, sorti en librairie la semaine dernière, Le Poids des Héros par Gaëlle Bodin (TMCV-A2)

Ecouter David Sala raconter son parcours, comment il imagine et met en images des histoires, découvrir les planches originales, a intéressé un grand nombre des élèves.

David Sala sera en dédicace :

– à la Libraire le Tigre, samedi 12 février 22, Strasbourg

– à la Librairie Kléber, samedi 19 février 22, Strasbourg

« J’ai beaucoup aimé rencontrer David Sala, il répond aux questions en détails, ça se voit qu’il aime ce qu’il fait. Illustrateur, c’est vraiment un métier fait pour lui ! » (Gaëlle)

« David Sala est quelqu’un de très intéressant qui est parti de rien mais qui a travers de nombreux modèles a réussi à se démarquer des autres. La présentation de ses livres m’a donné envie de les acheter. » (Olivia)

« David Sala est une personne très agréable, il a exprimé avec talent son vécu et celui de ses grands-pères dans son dernier livre , Le Poids des Héros. » (Mirza)

« J’ai trouvé cette rencontre très constructive. L’auteur-illustrateur est très gentil et il est très fort en dessin » (Ikram)

« Je l’ai trouvé accessible et très agréable. Et puis, nous avons pu faire le lien avec son dernier livre, Le Poids des héros  et le film que nous sommes allés voir avec la classe, Josep où un grand-père raconte son histoire et celle des Républicains espagnols à son petit-fils. » (Nathalie)

« C’était très enrichissant de voir les planches originales du livre » (Jimmy)

« Ce qui m’a marqué, c’est le temps – entre 3-4 ans – qu’il met pour faire un livre ! » (Abdessamad)

« J’ai trouvé intéressant les précisions qu’il nous a fournies concernant sa manière de dessiner, d’imaginer, de mettre en scène dans sa tête les différentes planches de dessin notamment pour la BD du Joueur d’échecs (…) Très bonne expérience qui sort de la routine scolaire. (Firas)

« La rencontre a été très intéressante car il nous a expliqué comment il fait ses illustrations, avec quels matériaux, pourquoi ces couleurs pour chacun de ses ouvrages. » Sarah

« Le dessin, qu’il a fait en moins de dix minutes, était magnifique. » Souhaïla

« Nous sommes très chanceux d’avoir pu rencontrer le célèbre illustrateur du Joueur d’échecs. »   Yamina

Enseignants B. Foltzer – P. Lechermeier

PROJET HAPPY BOX / CLASSE DE 1ERE ASSP2

Maraudes du 13.12.2021 avec le CSC du NEUHOF 

Le lundi 13 décembre 2021, nous avons fait une maraude avec Djamila, une animatrice du Centre Socio-Culturel du Neuhof.

Nous avons distribué des happy box (boîtes surprises remplies de dons) aux sans domicile fixe) que nous avons rencontré au centre-ville ( de la zone de la place de l’Etoile -Bourse jusqu’à Grand rue) . Certains n’étaient pas dans leurs tentes ou endormis donc nous leurs avons laissé des boîtes à côté d’eux. D’autres ouvraient de suite leur happy box ou parfois attendaient que nous partions.

Il y en avait aussi qui étaient plus réservés ou qui avaient besoin de parler.

Nous en avons notamment discuté avec Gabriel, qui connaissait déjà Djamila par d’autres maraudes.

C’était une expérience très touchante et très gratifiante. Nous avons pu nous rendre davantage compte la situation de ces personnes en précarité.

On s’est rendu compte que ce qui peut être insignifiant pour nous représente beaucoup pour d’autres. Par exemple la rédaction de mots de compassion que nous avions rechigné à faire et qui ont eu un impact très fort sur certains SDF.

On retient qu’il faut être solidaires entre nous et essayer d’aider les autres au maximum.

La classe 1ere ASSP2 du lycée JF OBERLIN.

Petit mot d’un des enseignants responsables du projet Happy BOX :

Ce projet avait pour but dynamiser le travail pédagogique du chef d’œuvre de la classe de première.

La thématique très large de la mémoire , de la transmission familiale,  nous a amené à réduire le sujet sur le domaine précis de la solidarité avec les personnes en précarité pour amorcer une approche possible de la mémoire des plus fragiles de notre société. Les sans domicile fixes.

On a pu susciter des réflexions avec certaines élèves. Croiser une jeune en précarité depuis ses 15 ans et qui depuis 4 ans est dans la rue, ou un homme qui est depuis 30 ans dans la précarité, discuter avec des travailleurs sociaux qui les accompagnent, pourra peut-être raviver des vocations dans le domaine social.

Merci à la classe de 1ere ASSP2 pour leur implication constante depuis près de 3 semaines, et aussi à Mme Untereiner d’avoir eu cette idée originale.  Nous avons pu réaliser cette réflexion sur la valeur de la fraternité.

Car comme le disait un philosophe et inspecteur général de l’Education Nationale, M. Abdenour Bidar, Quelles valeurs partager et transmettre aujourd’hui ? Albin Michel ,2016

« Le vrai bonheur est dans le partage, non dans l’égoïsme. Notre vraie nature se réveille lorsque nous devenons capables d’éprouver une joie supérieure en donnant qu’en jouissant seuls de nos biens. En nous montrant ainsi humains, c’est-à-dire  charitables, altruistes, partageurs, nous devenons plus humains, au second sens du mot : plus proches de l’essence de notre humanité. Ce qu’on pourrait résumer par cette formule : l’humanisme nous communique notre humanité. Fraterniser n’est donc pas quelque chose d’abstrait, ni de compliqué à mettre en œuvre, c’est l’expression de la quintessence de notre être, le geste qui correspond à ce que nous sommes et à ce que nous avons à être les uns envers les autres. »

Steve SOOBRAYEN

Professeur de Lettres-Histoire

Rencontre parents-professeurs du 06 janvier 2022 / Classes de Seconde

La situation sanitaire nous contraint à annuler la rencontre parents / professeurs du jeudi 06/01/2022. Les bulletins scolaires de vos enfants vous seront adressés prochainement par courrier.

Cependant si vous souhaitez rencontrer l’un ou l’autre professeur de la classe, n’hésitez pas à en faire la demande par le biais du carnet de correspondance ou en téléphonant au secrétariat de direction du lycée (03 88 21 22 31).

Lycéens et apprentis : nouvelles règles d’isolement en cas de Covid-19 ( cas avéré ou cas contact )

I.    Avec une vaccination complète

  • L’élève est positif : 

o   Isolement de 5 jours si le test antigénique ou PCR réalisé le 5ème jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures

o   Isolement de 7 jours dans le cas contraire

  • L’élève est cas contact :

o   Pas d’isolement

o   Autotest immédiat

o   Autotest à J+2, J+4

 II.   Sans vaccination ou avec une vaccination incomplète

  •   L’élève est positif : 

o   Isolement de 7 jours si le test antigénique ou PCR réalisé le 7ème jour est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures

o   Isolement de 10 jours dans le cas contraire

  •  L’élève est cas contact :

o   Isolement de 7 jours

o   Test antigénique ou PCR à l’issue de l’isolement

Pour rappel :

Dans tous les cas l’élève contact à risque revient au lycée muni d’une attestation sur l’honneur signée par le responsable légal.

INSCRIPTIONS SERVICE NATIONAL UNIVERSEL / PROMOTION 2022

Les inscriptions sont ouvertes pour les sessions 2022 du SNU.

Trois périodes sont prévues pour les élèves :

  • du 13 au 25 février 2022 / Inscriptions jusqu’au 05 janvier 2022 / Ouvert aux élèves de Seconde
  • du 12 au 24 juin 2022 / Ouvert aux élèves de Seconde
  • du 03 au 15 juillet 2022 / Ouvert aux élèves de Seconde – Première – Terminale

Informations et inscriptions sur le site : snu.gouv.fr

« Des Lumières dans la Nuit » : Une exposition au Palais Universitaire de Strasbourg

Jeudi 7 et vendredi 8 octobre, les élèves des deux classes de Terminales Bac Pro Vente (TMCVB1 et TCVB2) ont pris connaissance d’une exposition consacrée aux Justes parmi les Nations d’Alsace.

Ils étaient commerçants, artisans, enseignants, médecins, étudiants, prêtres, pasteurs…. : des hommes et des femmes de toutes origines et de toutes conditions qui, au péril de leur vie, ont sauvé des Juifs (hommes, femmes, enfants) des persécutions antisémites et des camps de la mort.

La contribution des Alsaciens au sauvetage des Juifs s’est effectuée hors d’Alsace, souvent sur les lieux de refuge des Alsaciens, évacués de leurs foyers dès le 1er septembre 1939, et on en dénombre, à ce jour, 78.

Le titre de Juste parmi les Nations a été créé en 1953, par l’Etat d’Israël, et en 1962, Yad Vashem aménage une allée, puis un Mur des Justes.

Au 1er janvier 2021, près de 28 000 Justes parmi les Nations ont été recensés dans le monde, dont 4130 en France.

Cette exposition qui est amenée à circuler dans toute la France, et qui sera présentée à l’Assemblée Nationale est l’occasion de mettre en lumière leur héroïsme et leur humanité.

Une belle leçon de vie !

Fazia DERGAM ( Lettres-Histoire)